obstruction


obstruction

obstruction [ ɔpstryksjɔ̃ ] n. f.
• 1538; lat. obstructio
1Méd. Gêne ou obstacle à la circulation des matières solides ou liquides (dans un conduit de l'organisme). engorgement, iléus, oblitération, occlusion. Obstruction des voies respiratoires.
2(1890; repris angl. obstruction) Tactique qui consiste, dans une assemblée, un parlement, à entraver, à paralyser les débats par des procédés divers (discours interminables, etc.). Faire de l'obstruction pour empêcher le vote d'une loi.
3(1907) Sport Manœuvre illicite qui vise à barrer volontairement le passage à un adversaire en cours d'action. L'obstruction est sanctionnée par un coup franc, au football.

obstruction nom féminin (latin obstructio, -onis, de obstruere, obstruer) Blocage de l'écoulement dans un conduit naturel (par exemple l'intestin, l'uretère, une artère). Engorgement d'un conduit, d'une canalisation, etc. Tactique qui consiste à susciter sans arrêt des difficultés, des arguments contraires pour entraver le déroulement d'une action, d'un débat, etc. Action d'un sportif qui gêne l'adversaire dans des conditions non réglementaires. ● obstruction (synonymes) nom féminin (latin obstructio, -onis, de obstruere, obstruer) Blocage de l'écoulement dans un conduit naturel (par exemple l'intestin...
Synonymes :

obstruction
n. f.
d1./d MED Engorgement ou occlusion d'un conduit de l'organisme.
d2./d Manoeuvre dilatoire destinée à retarder ou empêcher l'aboutissement d'un débat. Faire de l'obstruction dans une assemblée.

⇒OBSTRUCTION, subst. fém.
Action d'obstruer; résultat de cette action.
A. PATHOL. Action d'entraver la circulation de certaines matières dans un conduit, un organe, etc.; résultat de cette action. Synon. engorgement. Obstruction artérielle (...). La lumière de l'artère diminue et la quantité de sang qu'elle laisse passer à chaque ondée sanguine devient insuffisante pour nourrir un organe qui travaille (GARCIN, Guide vétér., 1944, p.194). Ces calculs obstruent plus ou moins complètement le canal cholédoque et gênent l'évacuation de la bile vers l'intestin. Un jour ou l'autre l'obstruction devient plus complète, la bile ne s'écoule plus (QUILLET Méd. 1965, p.148).
B. P. ext.
1. a) Action d'interposer un obstacle qui rend difficile ou impossible le passage dans une voie quelconque; résultat de cette action. L'ingénieur s'occupa d'obstruer l'orifice de l'ancien déversoir qui aboutissait au lac, de manière à interdire tout accès par cette voie (...). Il se contenta de dissimuler l'obstruction au moyen d'herbes (VERNE, Île myst., 1874, p.179). Les terrasses, disproportionnément élargies par le déploiement des chaises et des tables, faisaient l'obstruction plus complète et rendaient la circulation impossible (GIDE, Prométhée, 1899, p.338).
b) SPORTS. Tactique consistant à barrer le passage à un adversaire par des moyens déloyaux. Un joueur qui commet une des 5 fautes suivantes: (...) 3 Ne jouant pas le ballon, faire intentionnellement obstruction à un adversaire, c'est-à-dire courir entre le ballon et l'adversaire, ou s'interposer de façon à constituer un obstacle pour l'adversaire (J. MERCIER, Football, 1966, p.25).
2. Au plur., MAR. ,,Défenses fixes: filets, estacades, champs de mines, servant à fermer une rade ou un port que l'on veut protéger contre une irruption de bâtiments ennemis`` (GRUSS 1952). L'occupation de tous les forts, ouvrages, batteries et défense de tout ordre allemands (...) le dragage et la destruction de toutes mines et obstructions dans et hors les eaux territoriales allemandes (FOCH, Mém., t.2, 1929, p.314).
C. Au fig.
1. Littér. Action de ralentir, d'arrêter le libre cours d'une activité humaine, etc.; résultat de cette action. Synon. obstacle, opposition. Ce qui faisait obstruction et gêne à l'avénement d'une belle et nette époque, (...) c'étaient (...) les restes d'une époque gâtée, —restes d'affectation et de bel-esprit — (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.5, 1859, p.322). Frédéric se heurterait toujours à l'obstruction sournoise d'un homme qui était en place depuis longtemps (CHARDONNE, Varais, 1929, p.191):
♦ Avec les moyens dont l'État dispose, une obstruction immense se crée dans le domaine scientifique, philosophique, littéraire. Notre Université entend accaparer la littérature, la philosophie, la science. Bons et mauvais, ses produits administratifs étouffent donc, en fait, tous les autres...
MAURRAS, Avenir intellig., 1905, p.84.
2. POL. Manoeuvre visant à entraver un débat, le vote d'une loi, etc., notamment par des discours interminables ou par l'exploitation des lenteurs de la procédure. Faire de l'obstruction. Les socialistes, vrais maîtres de cette Chambre (...); infatigables dans l'obstruction, audacieux dans l'attaque (...). Leurs propositions ne passent pas; leurs idées s'infiltrent, démolissent nos projets de lois, paralysent les majorités intimidées (VOGÜÉ, Morts, 1899, p.244). Les aristocrates soutenaient donc l'ajournement, (...) tandis que les patriotes, impatients, les accusaient d'obstruction (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p.148).
REM. Obstructif, -ive, adj., pathol. Qui obstrue ou peut obstruer; qui est causé par une obstruction. L'emphysème obstructif et l'emphysème cicatriciel des tuberculeux (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p.603).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1538 méd. (CANAPPE, 14e livre de la Méthode thérap. ds QUEM. DDL t.1); 2. a) 1721 fig. «désorganisation (du commerce)» (Trév.); b) 1812 au propre «engorgement d'une nature quelconque» (MOZIN-BIBER); 3. 1890 pol. (Lar. 19e Suppl.); 4. 1907 sports (L'Auto, 5 mars ds PETIOT). Empr. au lat. obstructio, au fig. en lat. class. «voile, dissimulation», au propre en b. lat. «action d'enfermer», dér. de obstruere, v. obstruer. Au sens 3, empr. à l'angl. obstruction (1879 pol. ds NED, dès 1656 au fig., ibid.); au sens 4, prob. empr. à l'angl., cf. BÄCKER 1975, pp.278-279. Fréq. abs. littér.:35. Bbg. ARVEILLER (R.). R. Ling. rom. 1975, t.39, p.209. —GOHIN 1903, p.365. —QUEM. DDL t.1, 5, 10.

obstruction [ɔpstʀyksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1538, in D. D. L.; lat. obstructio, du supin de obstruere. → Obstruer.
———
I (Concret). Obstruer.
1 (1538). Méd. « Gêne ou obstacle à la circulation des matières solides ou liquides dans un conduit de l'organisme » (Garnier). Embarras, engorgement, engouement, iléus, obturation, occlusion, opilation. || Obstruction intestinale, de l'artère pulmonaire (→ Embolie, cit. 1), des alvéoles pulmonaires (→ Hypertension, cit.), des voies respiratoires. || Coliques dues à l'obstruction d'un canal par un calcul. || Obstruction des trompes utérines.
tableau Principales maladies et affections.
2 (1812). Par ext. || Obstruction d'une conduite d'eau.
———
II (1888; repris à l'angl. obstruction, de même orig.).
1 Tactique qui consiste, dans une assemblée, un parlement, à entraver, à paralyser les débats par des procédés divers (discours interminables, etc.). || Obstruction systématique. || Faire de l'obstruction pour empêcher le vote d'une loi. Barrage (faire barrage), entraver, obstacle (faire obstacle).
0 La durée de la parole (dans les assemblées législatives) doit être limitée. Sinon, on aboutit à des débats aussi confus qu'interminables. Sans compter que l'opposition peut se servir des longs discours comme un moyen d'obstruction : l'exemple des députés irlandais à la Chambre des Communes, au XIXe siècle, est demeuré célèbre.
Maurice Duverger, Manuel de droit constitutionnel…, p. 116.
Par anal. || Faire de l'obstruction : paralyser une discussion, un débat, par une attitude de critique systématique, etc.
2 (1928, in D. D. L.). Sports. Action par laquelle un joueur (de football, de rugby, etc.) barre volontairement le passage à un adversaire qui n'est pas en possession du ballon. || L'obstruction (parfois tolérée si elle peut paraître involontaire) est sanctionnée par un coup franc.
DÉR. Obstructif, obstructionniste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Obstruction — Ob*struc tion, n. [L. obstructio.] 1. The act of obstructing, or state of being obstructed. [1913 Webster] 2. That which obstructs or impedes; an obstacle; an impediment; a hindrance. [1913 Webster] A popular assembly free from obstruction. Swift …   The Collaborative International Dictionary of English

  • obstruction — OBSTRUCTION. s. f. Bouchement des vaisseaux & des conduits par lesquels se portent les humeurs & les esprits dans tout le corps de l animal. Ces viandes causent obstruction. cela guerit les obstructions. il y a obstruction dans le mesentere, dans …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Obstruction — (Obstructio alvi, Stuhlverhaltung, Stuhlverstopfung), mangelnde od. wenigstens gehemmte Ausleerung des Darmkothes. Die O. findet in sehr verschiedenem Grade statt u. wird durch verschiedene Ursachen bedingt, so durch entzündliche Zustände des… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Obstruction — Obstruction, lat. dtsch., Verstopfung, die verzögerte oder ganz unterbrochene Entleerung des Darmkanals. Veranlassung geben fehlerhafte Nahrung, zu reizende od. zu fade, schwer verdauliche, ferner Unterlassung des nöthigen Trinkens, sitzende… …   Herders Conversations-Lexikon

  • obstruction — I noun balk, ban, bar, barricade, barrier, block, blockade, blockage, bridle, catch, check, clog, closure, congestion, constraint, constriction, cork, curb, dam, difficulty, disallowance, embargo, embarrassment, enjoining, fence, forbiddance,… …   Law dictionary

  • obstruction — (n.) 1530s, from L. obstructionem (nom. obstructio) a building up, noun of action from pp. stem of obstruere block up, build up, hinder, from ob against (see OB (Cf. ob )) + struere to pile, build (see STRUCTURE (Cf. structure) (n.)) …   Etymology dictionary

  • obstruction — *obstacle, impediment, bar, snag Analogous words: hindering or hindrance, blocking or block (see corre sponding verbs at HINDER): arresting or arrest, checking or check, interruption (see corresponding verbs at ARREST) Antonyms: assistance… …   New Dictionary of Synonyms

  • obstruction — [n] obstacle, impediment bar, barricade, barrier, block, blockage, blocking, booby trap*, check, checkmate*, circumvention, difficulty, gridlock*, hamper, hindrance, hurdle, interference, jam*, lock, monkey wrench*, mountain*, restraint,… …   New thesaurus

  • obstruction — ► NOUN 1) the action of obstructing or the state of being obstructed. 2) a thing that obstructs …   English terms dictionary

  • obstruction — [əb struk′shən] n. [L obstructio] 1. an obstructing or being obstructed 2. anything that obstructs; hindrance SYN. OBSTACLE …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.